Manager : déjouez les jeux de pouvoir avec le Triangle de Karpman

Triangle de Karpman

Comment sortir des jeux de pouvoirs grâce au coaching ?

Les jeux de pouvoir qui prennent trop souvent place dans le monde de l’entreprise nuisent tant aux intéressés qu’à la qualité de vie au travail, et donc à la performance de l’organisation.

Il est difficile d’aborder la problématique des jeux de pouvoir sans évoquer le fameux Triangle dramatique de Karpman. Ce psychologue américain a en effet mis en évidence dans les années 70 un modèle de détection et d’analyse des jeux dit psychologiques appelé « triangle dramatique » qui peut s’avérer fort utile pour déjouer certaines situations.

 

Quand le drame s’installe !

Le triangle dramatique définit ainsi 3 rôles :

  • un Persécuteur qui bouscule, reproche voir agresse et ce afin de s’imposer, de prendre le pouvoir
  • une Victime qui subissant l’agression, se plaint ou appelle à l’aide afin que l’on prête attention à elle
  • enfin, un Sauveur qui intervient afin de protéger ou défendre et qui ainsi apparaît comme héroïque

Une fois ces rôles distribués, le drame peut alors commencer !

Ceux-ci ne sont toutefois nullement figés. Collaborateurs, collègues ou supérieurs hiérarchiques peuvent ainsi tour à tour prendre le rôle de la Victime, du Sauveur ou du Persécuteur et ce afin d’en obtenir un bénéfice qu’ils n’auraient pas su obtenir autrement : reconnaissance, pouvoir, …

Néanmoins, si chacun des rôles peut à court terme s’avérer gratifiant, le drame s’avère au final délétère pour tous.

Il est donc essentiel d’arrêter de « jouer » … et d’échapper autant que possible à ces jeux de pouvoir !

 

Comment le coach peut-il vous aider à sortir de ces jeux psychologiques ?

 

Dans un premier temps et avant même de se focaliser sur la situation professionnelle à l’origine de la demande de coaching, le travail portera sur l’identification du rôle que le coaché a naturellement tendance à adopter dans le cadre de ses relations interpersonnelles (Persécuteur, Victime ou Sauveur).

Par son écoute et son questionnement, le coach  conduira ensuite le coaché à reconnaître si  la  situation actuellement vécue est similaire à d’autres situations déjà rencontrées, en quoi celle-ci constitue un jeu de pouvoir et enfin à identifier le rôle qui est le sien au sein du triangle.

Ce rôle connu, le coach amènera le coaché à comprendre sa motivation, à identifier la croyance qui l’a amené à adopter ce rôle: « Je dois obéir à ma hiérarchie » ; « Il faut être exemplaire » ;  « Il me faut obtenir les meilleurs résultats de l’équipe » ; …

Cette croyance identifiée, le coaché pourra alors travailler à l’assouplissement de ses croyances limitantes afin d’échapper ainsi au diktat des rôles qui se sont jusqu’à présent bien souvent imposés à lui.

Ce travail en profondeur visera ainsi à faire en sorte que le coaché soit en capacité de repérer les jeux psychologiques dès que ceux-ci se dessinent et de maîtriser son comportement.

Le coaché pourra ainsi s’inscrire dans une relation plus sereine basée sur une meilleure connaissance de lui-même et de ses limites conduisant à une meilleure communication avec les autres acteurs du jeu à savoir ses collaborateurs, collègues ou n+1.

Persécuteur, Victime ou Sauveur, vous vous identifiez ou avez identifié l’un de vos managers ou collaborateurs dans l’un de ces rôles ?

Ça n’est pas si dramatique, faites intervenir un coach !

Un manager en capacité de repérer un jeu psychologique qui s’installe, sera plus à même de le désamorcer  avant que celui-ci ne porte préjudice aux individus et à l’organisation.

Menu