De la supervision en coaching.

Supervision coaching

Selon l’adage bien connu dans le monde du coaching professionnel, « le meilleur outil du coach c’est le coach lui-même » ! 

Encore faut-il pour cela que ce dernier s’attache à travailler sur lui-même et à développer sa posture.

A ce titre et bien au-delà du fait de constituer une obligation déontologique, la supervision représente assurément  un incontournable de la pratique professionnelle du coach.

Mais en quoi consiste concrètement la supervision ?

De la motivation du coach

S’agissant de supervision, au-delà de l’obligation déontologique, la  volonté du coach de s’inscrire dans une véritable démarche d’amélioration de sa pratique professionnelle prime avant toute chose.

La supervision conduit en effet le coach à remettre en question sa propre pratique, ajuster sa posture mais également assurer son positionnement éthique et déontologique. Elle lui offre ainsi la possibilité de porter une réflexion sur sa pratique professionnelle

A noter que le sujet du développement de l’activité du coach constitue également un axe de travail pouvant être abordé en supervision.

La  supervision représente assurément la meilleure façon, voire la seule, de véritablement développer la profondeur de sa pratique.  En effet, bien au-delà d’une démarche d’apprentissage qui conduit à l’acquisition de compétences nouvelles, la supervision permet une professionnalisation fondée sur l’accompagnement de l’expérience du coach dans l’exercice de son art.

Or si c’est bien « en forgeant que l’on devient forgeron », c’est bien « en coachant que l’on devient coach ».  La pratique apparaît donc bien comme la seule façon de véritablement développer et ajuster sa posture de coach. C’est ainsi que la supervision permet d’accompagner et sécuriser cette démarche, favorisant l’intégration de l’expérience, voir lorsqu’il s’agit d’un coach débutant, l’assimilation des apports théoriques et de leur application concrète.

La supervision, concrètement !

S’agissant du travail réalisé sur la pratique professionnelle du coach, la supervision s’attache en particulier aux relations qu’il nourrit avec ses clients.

Elle permet ainsi au coach de renforcer sa propre  conscience de lui-même, de ses actes et de ses responsabilités. Elle l’amène à s’interroger sur sa posture et ses paroles, mais également sur ses perceptions et ses émotions et en conséquence ses actions. La supervision aide ici le coach à développer sa lucidité et sa prise de distance afin de mieux gérer les situations auxquelles il est confronté lors des coachings qu’il dispense.

Le travail réalisé par le coach en supervision est essentiel ; il constitue en quelque sorte la partie immergée de sa posture. Il représente en effet la condition indispensable à la stabilité et à la sécurité des accompagnements qu’il dispense. Ainsi, plus le coach sera en conscience face à son client et moins il sera susceptible de se laisser emporter par les émotions que peuvent déclencher chez lui certains comportements ou situations vécues par  ce dernier.

En pratique, quand bien même le coach confirmé, du fait d’un long travail sur soi, sera largement sensibilisé aux phénomènes de projections et autres transferts, seul le regard du tiers qu’est le superviseur pourra l’en délivrer. C’est notamment la raison pour laquelle le travail de supervision se poursuit tout au long de la carrière du coach.

Assurément au-delà de l’acquisition de techniques ou d’outils, la supervision porte donc sur la nature même du métier de coach ainsi que sur la pratique quotidienne du supervisé.

A partir des cas-clients exposés par le coach, le superviseur conduit ce dernier à questionner  sa posture et à éventuellement remettre en question certains aspects de sa pratique. 

Bien plus que du coaching de coach, la supervision procède donc d’un travail de conscientisation et de maturation profitable tant au coach lui-même qu’à ses propres clients.

Coachs normands, confirmés ou débutants, j’ai désormais le plaisir de pouvoir répondre concrètement, en région, à vos besoins de Supervision.

Après 10 années de pratique du coaching professionnel et une solide formation de superviseur bénéficiant du label ESQA de l’EMCC, je me rends disponible afin de vous aider à surmonter les obstacles auxquelles vous êtes confrontés quotidiennement en tant que coach, dans votre pratique ou le développement de votre activité.

Appelez-moi pour en savoir plus.