Transmission d’entreprise : pourquoi faire appel à un coach ?

La transmission d’une entreprise est un évènement marquant dans la vie professionnelle et personnelle du chef d’entreprise. A ce titre, elle requiert anticipation et préparation en particulier en ce qui concerne les aspects humains et psychologiques trop souvent négligés.
En quoi toutefois, le fait de se faire accompagner par un coach représente un bon investissement tant pour le cédant que pour le repreneur ?

La dimension humaine de la transmission

Si les acteurs de la transmission, cédants comme repreneurs,  sont généralement bien accompagnés sur les aspects juridiques et financiers (audits, statuts, optimisation fiscale, plan de financement, gestion patrimoniale, business plan, …), ils ne sont trop souvent que peu ou pas accompagnés sur les volets humain et psychologique.

Or ces aspects s’avèrent bien souvent essentiels à la réussite d’une opération. A ce titre, il est vivement recommandé aux cédants comme aux repreneurs de se faire accompagner par un coach professionnel afin de travailler la dimension humaine de l’opération.

Se faire accompagner par un coach de dirigeant se révèle en fait  un investissement judicieux afin notamment d’être au clair avec ses motivations à céder… ou à reprendre !

Quel accompagnement pour le cédant ?

S’agissant du cédant, le coach pourra utilement intervenir dans l’une ou l’autre des trois phases principales du processus psychologique de cession :

  • Décider de céder, où comment mûrir et arrêter sa décision
  • S’engager dans la démarche de deuil, de l’entreprise, de sa raison d’être, de sa posture.

A noter que le deuil sera d’autant plus compliqué que le cédant est également le fondateur de l’entreprise.

  • Lâcher prise vis-à-vis du repreneur et s’effacer progressivement  au profit de ce dernier, à la personnalité, à la culture et aux méthodes nécessairement différentes

Au-delà, si l’on devait ajouter une quatrième phase, se pose au final pour le cédant  la question fondamentale de l’après-transmission. Ce dernier devra en effet assumer le « trou noir » que représente bien souvent pour lui la fin de sa vie professionnelle. L’accompagnement du coach dans cette phase délicate pourra alors lui être fort utile.

Un coaching également pour le repreneur !

Concernant le repreneur, l’accompagnement va pour sa part plus spécifiquement consister à :

  • Clarifier ses motivations de futur chef d’entreprise, en particulier s’il ne l’est pas déjà. En effet, aujourd’hui une grande majorité de repreneurs sont des cadres peu familiers avec la posture de dirigeant
  • L’accompagner dans cette nouvelle posture et l’amener à développer ses compétences entrepreneuriales et managériales

Si l’expertise métier et les compétences techniques de l’aspirant chef d’entreprise ne sont que rarement à remettre en cause, sa capacité  à disposer d’une vision, élaborer une stratégie, motiver et engager les équipes à l’action mérite néanmoins bien souvent d’être renforcée voir développée. Le coaching est un moyen efficace d’y parvenir.

Le coach avant tout au service de l’entreprise

Au-delà du cédant ou du repreneur, c’est finalement avant toute chose à l’entreprise transmise que bénéficiera l’intervention du coach. Ainsi en s’attachant à accompagner la conduite du changement et à organiser la transition, le coach contribuera activement à sécuriser l’opération. Il pourra notamment porter une attention particulière sur la  transmission des actifs  immatériels que sont la culture d’entreprise, les valeurs … autant d’éléments que l’on ne retrouve pas dans les états financiers ! A ce titre, il peut en particulier accompagner les protagonistes à définir et contractualiser la répartition des rôles cédant / repreneur pendant la phase de transition, mais plus encore à les respecter strictement. Dans le même esprit, il s’attachera également à aider ces derniers à surmonter les éventuelles résistances au changement du personnel et à le mobiliser autour du nouveau projet d’entreprise.

Bien au-delà de méthodes, de techniques et d’outils, c’est donc bien sur les dimensions psychologiques et comportementales  que le coach se propose d’accompagner les acteurs de la transmission.

A ce titre, l’executive coaching et le business coaching augmentent significativement les chances de réussite du projet de transmission.  Ainsi, en s’attachant à aider le  cédant à partir l’esprit serein, et le repreneur  à partir du bon pied, le coach contribue activement à renforcer la pérennité de l’entreprise transmise.

Entretien exploratoire offert !

 

Exprimez librement et en toute confidentialité vos besoins et attentes,

Faites connaissance avec votre coach, Christophe RIOU, et découvrez son approche,

Initiez le travail de co-construction de vos propres solutions !


Programmez 45 à 60 mn d’entretien téléphonique, sans aucun engagement de votre part !